Les investissements étrangers, moins importants


Dans l’Hexagone, les investissements étrangers ne résolvent pas le problème de chômage. Ils ne créent, en effet, que peu d’emplois. Toutefois, les projets étrangers qui connaissent l’essor en France ne cessent pas d’augmenter en nombre. On peut remarquer que les emplois créés baissent de 11 %  en 2016. A noter que les Allemands sont les premiers à investir dans l’Hexagone. 

Une tendance à la baisse pour la création d’emplois liée aux investissements étrangers

investissements-etrangers.jpg

Selon les informations dans le rapport de Business France, les emplois générés par les investissements étrangers diminuent en 2016, par rapport aux résultats publiés en 2015. L’Allemagne est devenue désormais le premier pays à investir en France. L’année dernière, le nombre d’investissements étrangers a fortement augmenté, jusqu’à environ 1 200, si en 2015, ils étaient 962. Ces projets concernent généralement les créations d’entreprises, la reprise des sociétés en difficultés et l’extension de sites. Ces diverses formes d’investissements étrangers n’ont pu créer qu’environ 30 100 emplois, un chiffre de -11 % par rapport à celui de 2015. A titre de rappel, depuis déjà une dizaine d’années, les investissements étrangers gagnent de l’ampleur en France. Toutefois, ils deviennent moins importants en 2016 avec moins de 10 000 emplois générés par rapport aux résultats en 2015.

De nombreux pays s’intéressent aux investissements étrangers dans l’Hexagone

business-france.jpg

Mais Business France ne s’intéresse pas aux investisseurs étrangers qui décident de quitter la France après quelques années. Si les projets augmentent de 13 %, les emplois créés ont diminué. Environ une cinquantaine de pays du monde entier mise sur les investissements étrangers en France. Environ 10 % des projets présentés concernent la recherche et le développement. Ils proviennent généralement des grands pays, comme les Etats-Unis, l’Italie et l’Allemagne. Ce secteur a pu créer 9 % d’emploi. Les investissements étrangers venant d’Italie ont également augmenté jusqu’à 68 %.